Les teuffeurs, cette génération qui dérange

Teuffeurs / Teuffeuses : Personnes normalement constituées physiquement et mentalement (enfin pour la plupart). Issues de toutes les catégories sociales, sans exception, avec une grande tendance pour les plus populaires. Rejettent généralement l’idéal de vie proposé de nos jours et participent régulièrement à des soirées alternatives ou événements alternatifs (hors cadres et réglementations) plus communément appelées : free party / rave party / squat party / Zone d’Autonomie Temporaire ou teuf d’où se décline le mot « Teuffeur ».

Les teuffeurs sont apparues en France avec le mouvement Tekno des free parties au début des années 90 où ils ne furent qu’une poignée. Très vite cette culture sous influence de liberté se répand comme une traînée de poudre sur tout le territoire, dès 1995, avec l’apparition de nombreux sound system (groupes de musique).

Normandy connexion

Dès lors, dans les pas des Spiral Tribe, c’est sans le savoir que vient d’apparaître avec les teuffeurs une nouvelle tendance : celle de l’autogestion, du partage, du respect avec un esprit de  gratuité dans un monde capitaliste où tout s’achète.

C’est la réaction logique face à la professionnalisation du monde festif dans les années 80, comme le décrit si bien le rapport Dumont. C’est tout une génération qui pour faire la fête et se détendre doit se plier aux règles financières dictées par les établissements et leurs chartes hectiques du genre : pas de basket ni de casquette, encore moins si tu es black avec des dreads ou reubeu avec la barbe, laisse tomber, là tu es foutu, t’as plus qu’à rester chez toi mon pauvre… tiens, n’en parlons pas des pauvres. Bah oui dans ce monde, sans argent, pas de fête donc pas de pauvre dans les clubs destinés à attirer la brebis en fonction d’un prix annoncé pour l’achat d’une bouteille de ce fabuleux mélange qui enivrera le consommateur jusqu’à son dernier sou.

Et puis dans les clubs et discothèques, il y a la drogue aussi, bien contrôlée et distribuée par des équipes qui se sentent un peu comme chez elles… Alors les leçons sur la drogue, vous comprendrez… Et oui puisque dans les boites de nuits ou dans les free party on est là pour faire la teuf… enfin la fête quoi ! Qu’est-ce qu’ils n’ont pas compris ceux qui nous dirigent ? … sûrement ne font-ils jamais la fête.

Tekno is undergroubnd copie

Les teuffeurs c’est un peu comme les anciens babos ou les nouveaux hippies. C’est l’époque des blousons noirs ou celle des jean’s larges… Bref un teuffeur par définition dans notre société actuelle, c’est un marginal un peu paumé qui s’habille en treillis kaki et qui prend de la drogue toute la journée… avec l’argent des allocations bien sûr et en laissant hurler ses chiens sur le balcon du 3ème étage. Bref on est loin d’une belle image, pourtant entretenue par les médias et les personnages politiques :  « Ce sont des cons et des irresponsables » Jean-Marc Sabathé, préfet de l’Aude, « Un ramassis d’alcooliques et d’individus sous l’emprise de stupéfiants » Jean-Daniel Montet-Jourdran Préfecture du Finistère. Voilà les deux dernières expressions connues en cette fin 2016 de nos élus de la République, comme ils disent…

défense de la fête libre

Bref échantillon et cela dure depuis bientôt 25 ans… Vingt cinq ans c’est long, 25 ans c’est une génération. C’est des jeunes teuffeurs qui le sont moins aujourd’hui et qui se sont reproduits et ont donné naissance à des bébés teuffeurs. Des bébés teuffeurs qui sont devenus grands et qui pour certains sont déjà derrière les platines à jouer au Deejay… Alors on peut se poser la question : Mais quel avenir pour cette génération de Teuffeurs ?

Malmené, bafoué, gazé, matraqué, arrêté, emprisonné, jugé, condamné et toujours réprimé le teuffeur profondément pacifiste lutte dans sa quête de liberté face à l’uniforme du bras armé de l’état. 25 années d’une culture rejetée par les dirigeants successifs… Des lois pour encadrer et limiter, des arrêtés pour interdire et tout un arsenal de mesures destinées à torturer le vilain méchant petit teuffeur…

qui sème la saisi récolte les insoumis

Assimilable à un terroriste (et oui c’est possible) le teuffeur se retrouve à ses cotés dans le fameux fichier S…  alors le teuffeur  lambda appuie sur le bouton et déclenche régulièrement des attentats sonores avec pour seule arme, son courage, ses convictions et sa détermination face à celui qui a tout prévu pour le détruire…

Les Teuffeurs, cette génération qui dérange…

Une poignée au départ, des centaines de milliers à revendiquer l’étiquette en 2016… bientôt des millions peut-être, une contamination par la teuf et la drogue, oh mon dieu, inimaginable pour ceux qui ne font jamais la fête…  à coup sûr, l’armée serait appelée en renfort pour mettre fin à ce trouble à l’ordre publique. Nous direz-vous mais pourquoi tant de haine face à ce mouvement pacifiste et des teuffeurs qui le sont tout autant ?

Sûrement parce que les médias et les personnages politiques ne vous diront jamais que les teuffeurs sont des gens normaux loin des étiquettes qu’on leur a collées. Qu’ils se lèvent le lundi pour aller bosser, qu’ils payent leurs impôts, s’habillent normalement, que le chien ne gueule pas sur le balcon et qu’ils élèvent bien leurs enfants (avec de bonnes valeurs). Ils ne vous diront jamais que la free party c’est un contre pouvoir organisé comme une démocratie réelle (pouvoir par le peuple). Ils ne vous diront jamais que les teuffeurs sont des acteurs majeurs de la culture, des expressions artistiques en tous genres et des arts vivants. Ils ne vous diront jamais que si la politique était aussi bien calée que deux disques sur des platines et bien la vie serait bien mieux orchestrée pour tout le monde… Ils ne vous le diront jamais car cela ne serait pas dans leurs intérêts, bien au contraire.

free party is not a crime

Mais si on se projette un peu c’est bientôt les élections présidentielles de 2017 et les teuffeurs sont aussi des électeurs. Parfois ralliés à certains petits partis et le plus souvent unis contre les partis fascistes… Le choix risque d’être difficile pour 2017 car le fascisme a gagné de nombreux partis depuis ce fameux deuxième tour des présidentielles opposants Chicrac à LePaon. Le combat pour les libertés passe aussi par les urnes et le bulletin de vote… Si les teuffeurs dérangent avec leurs convictions et leurs free party, ça serait bien qu’ils continuent à le faire à l’avenir…

Article : Les teuffeurs, cette génération qui dérange

Réalisation : Jean THOMAS

Photo : Jean THOMAS, CITI, Miguel G. 

Visuel : Freeform

Infos rapport Dumont : Techno+

Vidéo : Le peuple qui danse, 23mn23, par Freaky

Correction et relecture du texte : Cindy Q.
Mouvances Libres
Publicités

21 Commentaires

  • Hello. Alors d’accord sur la quasi-totalité cet article. Quel dommage de ne pas pouvoir se défouler les WE, de faire de superbe rencontre, de profiter de par cette simple envie de répression .. Non teufeurs encore moins tranceux, j’ai découvert ce monde par hasard l’année dernière et juste
    le côté social à pris le pas sur mes à priori mediatiques. Néanmoins, point négatif de cet article qui au final ne fait qu’attiser une flamme selon moi: faut pas déconner, niveau drogue, les teufs sont quand même loin devant les nightclubs, beaucoup plus assumés et présents, en tout cas par chez moi. Cependant j’ai jamais été emmerdé en teuf, j’ai l’impression que tout le monde régule sa consommation, contrairement aux boîtes de nuit, et au final ça ne me dérange pas, chacun fait ce qu’il veut. Bref, j’espère qu’on arrivera à faire changer les meurs. Peace

    J'aime

  • Éducatrice spécialisée, j’accompagne des jeunes à trouver leur place dans la société… cela ne m’empeche pas d’adorer ces espaces marginaux, borderline qui résiste par leurs actes, a l’uniformisation…
    Et le we je pars taper du pied dans ces lieux où l’on peut s’enivrer et refaire le monde avec un monde très généralement cultivé

    Aimé par 1 personne

  • Bac + 8. professeur de philosophie. Et quand vient la teuf je tape du pied, je m’en met plein le pif et j’emmerde la terre entière !

    J'aime

  • Je suis un autiste du Speedcore, et ce depuis mon adolescence! Aller en teuf ou écouter du son ça me rappelle ma jeunesse! Sinon l’article ne traite pas le sujet en profondeur, un peu déçu!

    J'aime

  • premiere teuf le wk dernier , tous types de personnes se trouvent en teuf , sa m’en a étonné , l’important l’ouverture d’esprit
    … j’ai vu un couple d’une quarentaine d’année habillé comme si il pouvait rentrer dans les plus grosse boite d’europe , alors les préjugés et compagnie faut areter

    J'aime

  • En route pour devenir gendarme je vous laisse imaginer comment je suis devenu amoureux de cet état d’esprit et de cette ambiance 🙂

    J'aime

  • 2 passages qui me gênent :
    – « le teuffeur profondément pacifiste lutte dans sa quête de liberté face à l’uniforme du bras armé de l’état » -> le teuffeur, (comme tout le monde) est loin d’être pacifiste. C’est en tout cas pas mon expérience. Et je suis pas en train de dire que le mec qui sort de club soit pas agressif non plus, bien sur.
    – « Une poignée au départ, des centaines de milliers à revendiquer l’étiquette en 2016 » : ça sort d’où ça ? (pour donner une grossière idée, la plus grosse page fb « teuf » que j’ai pu trouver comporte 70k membres)

    Je suis pas vraiment contre l’article sinon hein ! Mais attention à ne pas être trop caricatural

    J'aime

    • Salut et merci pour ta réflexion… On a tous une façon de voir les choses ! Pour nous les teuffeurs sont pacifistes car ils ne sont pas armés (arme à feu) et ils n’ont encore tué personne, ce qui ne leur empêche pas de pouvoir casser une tête avec leurs mains… Puis la page teufeur à réunis plus de 250 000 personnes sur fb… et toute la France n’est pas sur fb… mais cet article va vous faire réfléchir pour sur 😉

      J'aime

    • Mdr tu crois que les teufeur posent aussi leur infos sur facebook ?

      J'aime

  • Bac + 10 avocat a paris et pourtant….mes oreilles sifflent encore du wk dernier

    Aimé par 1 personne

  • aujourd’hui 47 ans… j’ai assisté et vécu les « punk-indé-rock » des années 80. pas convaincu au départ par la music tekno du début des 90, (ma vie en allemagne m’a vite convaincu – avec des mouvements musicaux différents-) que quelque chose se passait. ma soeur fréquentait les boites moi je suis resté fidèle a mes convictions : si libre tu as, libre tu es (et inversement). vrai que je fréquente moins les free aujourd’hui (l’âge, la résistance physique etc…) mais je suis attaché à cette forme d’expression, sans véritablement de modèle économique et échappant à tout autoritarisme… may the astuce be with you ^^

    Aimé par 1 personne

  • Il nous est donc possible de prouver que l’on peut être teufeur et pas des marginaux, mais intégré même bien des fois plutôt bien. Imaginez une free et un public portant des t-shirts avec leur métier inscrit dessus…maintenant même concept mais en boite de nuit … HEAD SHOT!

    J'aime

    • J’aime à penser que je suis un marginal (comprendre sur la marge et non pas en dehors), et que je puisse avoir mon métier dans cette société quand même.
      Je suis par contre tout à fait d’accord sur la comparaison teuf / boite, j’ai rencontré énormément de personnes en teuf qui sont énormément plus cultivés que les « clubbers », et honnêtement j’ai passé beaucoup de temps dans les deux milieux 😀

      Aimé par 2 personnes

  • Beau texte, malgré les fautes d’orthographe 🙂

    Aimé par 1 personne

  • l’inconnu fait peur, la liberté encore plus. Je suis dirigeante de centres d’affaires et je tape du pied également !

    Aimé par 1 personne

  • Cadre Bac+5, l’âge d’être la Mom des + jeunes et je fais de la RdR Boooouuuh la délinquante !!
    La RdR devrait être juridiquement obligatoire en boîte de nuit !!!
    Les Teuffeurs, eux au moins, prennent leurs responsabilités !!

    Aimé par 1 personne

  • Les préjugés encore et toujours 🙂

    Ingénieur, bac plus 5 et en teuf le week-end également 😀

    Et ça ne m’empêchera pas de continuer à défendre ce mouvement !

    Aimé par 1 personne

  • Encore une fois, les gens font adhérer à une idée distribuée en masse sans chercher par eux même de quoi il en est vraiment. Moyenâgeux comme méthode de penser…
    Je suis juriste, bac plus 7 et je tape du pied !

    Aimé par 1 personne

Votre avis sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s